Mésocentre ESPRI

(Ensemble de Services Pour la Recherche à l’IPSL)

Depuis sa création, l’Institut Pierre Simon Laplace accorde beaucoup d’importance aux données. Données d’observations issues de IPSL campagnes sur le terrain, données d’observation satellites, données issues de simulation, toutes les données associées aux recherches de l’IPSL nécessitent d’être disponibles, qualifiées, documentées et diffusées largement. De plus, dans le cadre des études menées par l’IPSL, la priorité a été mise sur l’accès à des ressources calcul au plus près des données afin d’en faciliter leur analyse et leur exploitation par les scientifiques de l’IPSL.

Le mésocentre ESPRI (Ensemble de services pour la recherche à l’IPSL) de l’IPSL correspond à l’aboutissement de cette démarche. Distribué sur plusieurs sites (UPMC et Ecole Polytechnique), il fournit des services variés : acquisition de données, espace de stockage, grappe de calcul intensif, plateformes de diffusion de données scientifiques, hébergement de projets. Cette organisation permet de répondre précisément aux différents projets données de l’IPSL.

Site UPMC
upmc1upmc2
Site Ecole Polytechnique
polytech1polytech2

 

Le mésocentre ESPRI de l’IPSL est utilisé par une centaine de projets de portée nationale, européenne et internationale et bénéficie à une population allant jusqu’à plusieurs milliers de personnes pour certains projets de distribution de données.
En particulier, le mésocentre ESPRI IPSL héberge une des 4 composantes du pôle national atmosphère. De même, il héberge les fonctionnalités principales de la grille de données ESGF France.

Par construction le mésocentre IPSL est utilisé par l’ensemble des scientifiques de l’IPSL. Compte tenu des services mis en place il est aussi utilisé par les partenaires directs des projets scientifiques de l’IPSL. Plus récemment, la qualité des données rassemblées et l’association avec des ressources calcul en faisant un outil très complet, nous entamons une démarche d’ouverture des accès directs pour une communauté académique plus large.

Basé sur une très forte mutualisation des ressources, le mésocentre s’appuie sur des participations financières des principales tutelles et sponsors de l’IPSL : CNRS, UPMC, CNES, Ecole Polytechnique et d’un grand nombre de projets français et européens.